Le NAPP : cacao équitable du Vietnam

Introduite dès le 19e siècle par les Français au Vietnam, la cacao-culture y est restée marginale pendant plus de cents ans. Ce n’est qu’en 2000 que le gouvernement a élaboré un plan de promotion de la culture du cacao dans différentes régions. Même si le Vietnam reste pour l’instant un petit acteur sur le marché du cacao, il regorge de potentiel. A fortiori en matière de cacao équitable. C’est en tout cas l’opinion du NAPP (Network of Asia and Pacific Producers), qui réunit les groupes de producteurs certifiés Fairtrade en Asie.
Dans les provinces vietnamiennes Dak Lak et Dak Nong, situées dans la région des Hauts Plateaux du Centre, vivent en effet des familles d’agriculteurs vulnérables appartenant à des groupes ethniques minoritaires. La stratégie adoptée par le NAPP consiste à rassembler les agriculteurs au sein de coopératives, à leur dispenser des formations aux méthodes de production durable et à les accompagner vers la certification.

450 familles
Le gouvernement jouant un rôle clé dans l’économie vietnamienne, le NAPP s’est félicité de l’intérêt de la Vietnam Cooperative Alliance à devenir son partenaire au sein du projet financé par le TDC.
Une première étape a consisté à identifier les coopératives de cacao présentant le plus de potentiel. Si la coopérative Ea Kar connaissait déjà le concept de commerce équitable de par son expérience dans le secteur du café, Krong Nong et Thanh Dat n’avaient encore aucune expérience en la matière. En 2016, ces trois groupements ont reçu plusieurs formations aux normes Fairtrade et, depuis, produisent chacun 500 tonnes de fèves certifiées. Regardez le reportage vietnamien sur ce projet.


Cacao-Trace
Une entreprise belge en particulier développe la culture du cacao au Vietnam : Puratos, fournisseur d’une gamme complète de produits pour boulangers, pâtissiers et chocolatiers. En 1988, il a lancé la marque Belcolade, qui a acquis ses lettres de noblesse en tant que label de qualité du chocolat belge. En 2016, Puratos a créé un fonds dénommé Next Generation Cacao Foundation, qui investit dans le développement social et économique des communautés et producteurs de cacao participant au projet Cacao-Trace au Vietnam, en Côte d’Ivoire et aux Philippines. Son premier résultat concret, baptisé « Vietnam 73 », est un chocolat noir produit à partir de fèves Trinitario cultivées par desagriculteurs vietnamiens.

Le programme Cacao-Trace dispense des formations aux agriculteurs, qui peuvent livrer leurs fèves à des centres de collecte locaux, où le processus de fermentation est pris en charge par Puratos pour garantir une qualité toujours élevée ainsi qu’un goût constant. Cacao-Trace offre aux producteurs une prime supplémentaire liée à la qualité des fèves fournies. Ceux-ci bénéficient également d’un « bonus chocolat », soit 0,10 € par kilo de chocolat vendu en Europe. Puratos entend ainsi contribuer à un partage plus équitable des bénéfices tout au long de la filière.