Côte d'Ivoire et Ghana ne veulent plus vendre leur cacao en dessous de 2 600 dollars la tonne

La Côte d'Ivoire et le Ghana, les deux premiers producteurs mondiaux, ont annoncé mercredi 12 juin, la suspension de leurs ventes de cacao qui sera récolté lors de la campagne 2020-2021.

L'objectif de la mesure est d'obtenir un prix minimum de 2 600 dollars la tonne... un prix minimum dont le principe vient d'être accepté par les traders et les industriels de la filière. Une réunion aura lieu le 3 juillet à Abidjan pour en déterminer la mise en oeuvre concrète.

A titre de comparaison, le prix minimum Fairtrade pour le cacao passera en octobre de 2 000 dollars la tonne à 2 400 dollars. Une prime de développement de 240 dollars viendra compléter ce prix minimum.